SOUVENIRS DE 1955 PAR RAYMOND (1)

mardi 24 juillet 2018
par  Laffont André
popularité : 34%

Une page de mémoire pour ceux qui voudront la lire, concernant les sociétés de l’A.B. Auch, et Fleurance.

Le dimanche 26 juin 1955, la fédération bouliste du Gers, faisait disputer sur le boulodrome de Lombez, les éliminatoires du championnat départemental quadrettes, catégories « Honneur et Promotion ».
Les vainqueurs participeront aux phases finales, des 29èmes championnats de France, à Paris, les 19/20/21 août, avec comme cadre et décor la grandiose esplanade du Champ-de-Mars, témoin de tant de journées historiques.

En catégorie « Honneur, c’est la quadrette Roger Sabathé, Victor Mansas, Blaise Boué, Gabarra Georges de l’Amicale Bouliste Auscitaine, qui enlevait la qualification et le titre en battant en finale la formation d’Eloi Capéran (Isle-Jourdain). Grâce au pointage magistral de son premier Victor Mansas, prendre un net avantage dès les premiers jets du but, malgré une forte opposition de l’artilleur Capéran, qui se permit le luxe d’annuler le but six fois. La quadrette l’isloise, qui avait réussit de combler une partie du lourd handicap de début de partie (10-0), et n’était plus menée que par 11-7, sur un jeu qui lui était favorable, perdait la partie sur un déplacement de but, réussi par Blaise Boué à son net avantage, alors que la victoire paraissait à la portée de ladite quadrette. Evolution du score : 0-0, 1-0, 2-0, 5-0, 9-0, 10-0, 10-0, 10-0, 10-0, 10-0, 10-1, 10-2, 10-2 , 11-2, 11-3, 11-7, 15-7. A signaler chez les vainqueurs, la parfaite prestation de R Sabathé, V Mansas. Chez les battus Eloi Capéran, par sa sûreté au tir et Maurice Ferrand par un pointage honnête, réussissaient à combler l’avantage pris dès le départ. Les deux autres joueurs Auscitains peuvent être crédités d’une bonne partie, mais le facteur chance fut surtout avec eux. Tandis que les joueurs l’Islois Henri Alvarez et Roland Bouthonnier, ne rééditèrent pas la bonne partie au cours de laquelle ils prirent une bonne part à l’élimination de l’équipe Pierre Campario (Lombez).
En Catégorie« Promotion les formations de : Mario Vidot, Louis Egrand, Théodore Benitto et Roger Biau, voyaient toutes leurs chances perdues en demi-finale.

Xavier Mariani (Fleurance) qui caressait le titre depuis plusieurs saisons, voyait enfin son rêve se réaliser. Vainqueur en finale sur le score 15 à 12, face à la formation d’Elie Rebel (Tournecoupe), après une partie longtemps indécise, qui se termina très tard dans la soirée.
Après s’être sacrifié depuis la création de la société (1947) au milieu des jeunes, entouré dimanche de celui que tout le monde respecte au sein de la société, du juste et compréhensif président Louis Gavazzi , aux cotés du turbulent et rageur toujours à la pointe du combat Henri Courtiade , et du néophyte Jean Dréon , qui, s’adaptant très vite fut à la base du succès, il connaissait la récompense de ses efforts de son assiduité aux entraînements et concours.


Portfolio

PNG - 398.9 ko

titre partenaires

Cliquez ici